Le capital-investissement, une stratégie alternative pour le financement des entreprises

capital investissement

Vous souhaitez développer votre entreprise, augmenter votre trésorerie et attirer de nouveaux investissements sans augmenter votre endettement et sans devoir entrer en bourse ? Cela semble difficile, et pourtant une solution existe : le « private equity ». Les fonds de capital-investissement sont une forme alternative d’investissement qui permet aux petites et moyennes entreprises d’augmenter leur capital-risque sans accroître leur niveau d’endettement. Mais comment fonctionnent les fonds de capital-investissement en France et de quoi avez-vous besoin pour attirer l’attention de ces investisseurs privés ?

Qu’est-ce que le « private equity » en finance : signification et caractéristiques

Le terme « private equity », littéralement « capital privé », désigne une forme d’investissement par laquelle une partie institutionnelle ou privée finance une entreprise en achetant des actions et/ou en souscrivant à des actions nouvellement émises. Pour une entreprise, surtout en phase de démarrage, mais aussi dans des situations de stagnation, le recours au private equity peut être une alternative valable au crédit bancaire et aux sources traditionnelles de financement externe.

Contrairement aux prêts bancaires, le capital-investissement ne génère pas de dettes pour les entreprises financées. Cela permet à ces dernières d’avoir un accès plus durable aux ressources financières en réduisant les coûts et les risques associés au financement traditionnel à moyen et long terme. Du point de vue de l’entreprise, le capital-investissement peut donc être un outil utile pour augmenter sa valeur, à la fois en termes de capitaux propres ainsi que de prestige et de notoriété, sans augmenter son niveau d’endettement (« dette privée »).

L’introduction dans l’univers du capital investissement nécessite des connaissances et des savoir-faire que ne possèdent pas toujours les investisseurs. Dans ce sens, ils peuvent se faire accompagner par un spécialiste comme Smalt Capital qui œuvre dans ce secteur depuis plus de 20 ans. Jusqu’à aujourd’hui, il a géré ou conseillé plus de 1,2 milliard d’euros de fonds et il possède 91 sociétés en portefeuille. C’est donc l’allié incontournable pour investir en « private equity ». Vous pouvez la joindre au 10, boulevard Ralli, 13272 Marseille Cedex 08.

Qu’est-ce qu’un fonds de capital-investissement (« fonds de capital-investissement » ou « entreprises ») ?

Un fonds de capital-investissement (parfois également appelé « société de capital-investissement » ou « entreprise ») est un type de fonds composé d’investisseurs institutionnels ou privés, tels que des sociétés financières, des investisseurs fortunés, des fonds de pension, des compagnies d’assurance, etc. Il s’agit de fonds qui visent à tirer profit de leur investissement dans le capital-risque de certains types de sociétés dites « cibles ». Il s’agit généralement d’entreprises non cotées en bourse qui présentent un fort potentiel de croissance et de développement et qui ont besoin de fonds externes et du savoir-faire adéquat pour se développer, s’étendre ou mener à bien une réorganisation de l’entreprise.

L’intervention des fonds de capital-investissement peut également être utile en termes de réputation et d’image de l’entreprise, en contribuant, par exemple, à accroître la confiance du marché dans la société. L’objectif ultime des fonds de capital-investissement est, en fait, d’obtenir un bénéfice de la vente de leur participation au capital-risque de l’entreprise cible. Ce qui peut se faire par le biais de diverses solutions, y compris la cotation en bourse de cette même entreprise.

Quelles entreprises peuvent avoir accès au financement d’un fonds de capital-investissement ?

Les fonds de capital-investissement ont généralement tendance à investir dans des entreprises établies ou en expansion, dont le chiffre d’affaires est supérieur à 10 millions d’euros, qui ont une grande capacité d’adaptation et une clientèle établie, dans le but d’améliorer leurs performances financières et stratégiques. C’est précisément le type d’entreprise cible et le stade d’investissement (entreprise déjà établie) qui distinguent l’activité des fonds de capital-investissement d’autres formes alternatives d’investissement telles que le « capital-risque » et l’« investisseur providentiel ».