Utiliser un simulateur hypothécaire pour calculer une hypothèque fixe ?

simulation prêt immobilier

Un simulateur d’hypothèque est un outil très utile si vous envisagez d’acheter une maison et que vous avez besoin d’un prêt pour financer l’opération. Pourquoi ? Grâce à lui, en tenant compte de vos revenus, vous pourrez savoir combien d’argent vous allez payer à chaque échéance et combien d’années il vous faudra pour amortir le prêt. Dans la plupart des cas, ces solutions numériques sont utilisées pour connaître le montant des prêts hypothécaires à taux d’intérêt variable. Cela dit, il existe des facteurs qui font fluctuer la valeur des échéances. Le meilleur exemple est l’Euribor, qui est actuellement en hausse. Dans ce contexte, est-il possible d’utiliser un simulateur pour calculer une hypothèque fixe ? La réponse est oui, comme nous l’expliquons ci-dessous.

Simulateur d’hypothèque

Commençons par expliquer ce concept. Concrètement, un simulateur d’hypothèque, également appelé calculateur d’amortissement, est un outil de calcul financier. Son but est de faire une estimation de la mensualité que vous aurez à payer lorsque vous aurez contracté un prêt auprès d’une banque. Mais ce n’est pas la seule information qu’il fournit. Grâce à un simulateur de ce type, c’est possible de connaître :

  • Le nombre minimum et maximum d’années que la banque nous accorde pour amortir l’hypothèque ;
  • Le montant des versements en fonction du nombre d’années de validité du prêt ;
  • Le montant maximum que la banque est prête à vous accorder pour l’achat de la maison ;
  • Le taux d’intérêt applicable en fonction de votre profil d’acheteur.

Il convient de préciser que les données fournies par le simulateur constituent une estimation et non une offre formelle. Celle-ci ne sera faite qu’une fois que vous aurez réservé la propriété, qu’une étude de risque détaillée aura été réalisée et que les procédures bureaucratiques associées auront été entamées. Mais tout cela sera pris en charge par les conseillers experts, qui négocieront en votre nom avec les banques afin d’obtenir les meilleures conditions du marché pour votre prêt hypothécaire, et cela ne vous coûtera rien. Dans ce sens, le simulateur peut également prendre en compte les commissions, les taxes et les frais de notaire et d’agence, bien que cela ne soit pas le plus courant.

Si vous recherchez un simulateur pour votre crédit immobilier, vous pouvez cliquer sur https://www.empruntis.com/. Ce portail spécialisé met gratuitement à votre disposition cet outil afin d’obtenir les précieux renseignements concernant votre emprunt. Il convient aussi bien pour l’achat d’un bien que pour sa construction ou encore pour une renégociation de crédit. En quelques clics, il vous permet de calculer votre mensualité, votre capacité d’emprunt, etc.

Calculer une hypothèque fixe

Un simulateur d’hypothèque fixe fonctionne de la même manière qu’un simulateur d’hypothèque variable. Il n’y a que deux différences. La première est le taux annuel effectif global (TAEG), qui reste le même pendant toute la durée du prêt. L’autre est le taux d’intérêt nominal (TIN), qui remplace l’Euribor des hypothèques variables et qui est également fixe. Cela dit, le TIN peut être subventionné. Du moins, en partie. Chaque banque impose ses propres conditions, mais il faut généralement ouvrir un compte courant et y faire verser directement son salaire, souscrire une assurance vie et habitation auprès d’une compagnie associée ou utiliser certaines cartes de crédit ou de débit.

Cela dit, pour obtenir le résultat d’un simulateur d’hypothèque fixe, vous devrez fournir les données suivantes :

Type de logement

C’est-à-dire si vous êtes intéressé par l’achat d’une maison d’occasion ou d’une maison neuve.

Type de résidence

Il ne s’agit pas de la même chose si vous voulez la maison pour l’utiliser comme première résidence que pour en faire un investissement ou en profiter comme résidence secondaire.

Valeur de la maison

Vous devrez préciser le prix convenu avec le vendeur ou le prix que vous avez négocié avec l’agent immobilier.

L’argent dont vous avez besoin

Aucune institution financière ne vous offrira plus de 80 % de la valeur du bien (s’il s’agit de votre première résidence) ou 60 % (s’il s’agit de votre résidence secondaire ou si vous comptez l’utiliser comme investissement).

Durée de remboursement

Le minimum est généralement de 10 ans et le maximum de 40 ans. Néanmoins, nous tenons à préciser que les banques ne prennent généralement pas le risque d’accorder des prêts dont l’échéance finale dépasse l’âge de la retraite de l’intéressé.

Localisation du logement

La ville dans laquelle se trouve le logement peut déterminer les coûts de l’opération et sa fiscalité.

Nombre de propriétaires

Normalement, les banques autorisent un maximum de deux personnes à partager le prêt hypothécaire.

Volume des revenus

Vous devez préciser combien vous gagnez par mois ou par an. Si vous achetez la maison avec votre partenaire, vous devrez indiquer la somme des deux salaires.

Une fois cette étape franchie, vous obtiendrez une estimation du prix que vous paierez par mois pour votre hypothèque fixe. Néanmoins, pour connaître le montant exact, vous devrez vous adresser à une banque ou à une agence professionnelle pour effectuer cette démarche.